Pour une pastorale ouverte et libre !

 

Rencontre avec le Père Emmanuel Végnand, doyen des Batignolles-Epinettes et prêtre référent à l’école Sainte Marthe, pour mieux connaître la Pastorale d’une école où caté rime avec liberté…

 

L’école Sainte Marthe est une des écoles du 17e arrondissement. Située au cœur des épinettes, un quartier vivant et populaire, cette école maternelle et primaire est une « petite » école puisqu’elle ne regroupe « que » 295 enfants. Schématiquement, Sainte Marthe, c’est une classe par niveau avec quelques classes à double niveau pour permettre d’équilibrer. « Petite », c’est ce qu’on peut dire si on compare avec les volumes d’autres établissements parisiens ; « à taille humaine et chaleureuse », quand on interroge des parents d’élèves sur l’école qu’ils ont choisie pour leurs enfants.

Sainte Marthe est située à proximité de la paroisse Saint Joseph des Epinettes ; c’est le Père Philippe Bernard qui est le prêtre référent en charge de la Pastorale de l’école. Et quand proximité géographique devient complicité entre l’école et la paroisse, c’est une Pastorale pertinente et innovante qui est proposée aux familles depuis plusieurs années.

Le catéchisme ou l’éveil à la foi, proposé aux enfants se déroule à la paroisse. Le Père Bernard nous explique « C’est important en effet que ce soit un choix, rien n’est imposé à l’école. Cela permet de responsabiliser les parents. C’est aussi une très bonne ouverture sur le quartier : les enfants de Sainte Marthe, même s’ils sont majoritaires, ne restent pas qu’entre eux quand ils sont au caté. Ils peuvent ainsi plus facilement laisser à la porte les ‘affaires’ de l’école. Dans le groupe de catéchisme, chaque enfant a sa place, apporte au groupe, quelle que soit sa réussite scolaire. »

En complément du catéchisme, plusieurs célébrations sont organisées pour tous les enfants de l’école : environ quatre fois par an, dans l’école ou à la paroisse, les célébrations rassemblent enseignants, enfants et parfois parents. « Participer aux célébrations ne demandent pas une grande adhésion personnelle… c’est bien pour certains enfants d’entendre les grands idéaux, de pouvoir aller dans une église, de découvrir les vitraux ou le chemin de croix. La liberté de choisir passe par la connaissance. C’est comme les épinards, pour dire qu’on aime, il faut avoir goûté avant ! » témoigne avec enthousiasme le Père Bernard.

« Ce qui est marquant à Sainte Marthe ? La collaboration avec l’équipe enseignante. Tout le monde joue le jeu. Entre l’école et la paroisse on peut dire qu’il y a une vraie complicité. Certaines enseignantes sont très impliquées à la paroisse, c’est un plus et Nicole Bourboulon, la directrice, facilite beaucoup la participation de chacun. ».

« Nous avons trouvé un bon équilibre : liberté d’aller au catéchisme et dimension plus collective des célébrations. Notre pastorale, c’est le reflet de l’image de l’Eglise qu’on veut donner, le visage de Dieu qu’on souhaite annoncer aux enfants » conclut le Père Végnand.